• Via di San Gallicano, Rome, Italy
  • (39) 06 8992225
  • dream@santegidio.org

Le premier jardin communautaire à Machinjiri

Le premier jardin communautaire créé par la Communauté de Sant’Egidio en collaboration avec Slow Food a été lancé le 19 juin 2017 au centre nutritionnel « Jean-Paul II »

Le projet a été rendu possible grâce à l’initiative des Communautés de Sichem et d’Ephraïm d’ Olgiate Olona (VA) qui, le 29 avril dernier, ont organisé, avec la participation d’un biologiste malawien de DREAM, en Italie ces jours-ci pour un master de spécialisation, une soirée de collecte de fonds sur le thème : “4000 polpette pour le Malawi”.

La réalisation de ce premier jardin pilote dans la région de Machinjiri est une solution concrète et soutenable pour faire face à l’urgence alimentaire et aux difficultés économiques qui ont touché de nombreuses familles de la région.

Le début de cette nouvelle aventure a été marqué par un stage de formation de deux jours, dispensé par deux représentants de Slow Food au Malawi. Quinze personnes y ont participé, qui, cultivant la terre, pourront subvenir aux besoins de leur famille et améliorer leurs conditions de vie.

Les éléments théoriques ont été exposés au premier jour de stage ; le lendemain, on a commencé à préparer le terrain pour les semences.
Le partenariat entre la Communauté et Slow Food permettra d’atteindre cet objectif d’utilité sociale d’une manière « bonne, propre et juste », mot d’ordre de l’association Slow Food qui travaille depuis plusieurs années en Afrique pour le développement de jardins avec la campagne « 10 000 jardins en Afrique ».

Une attention particulière sera portée au maintien de la biodiversité des cultures, en valorisant les espèces de fruits et légumes locaux et en évitant la monoculture du maïs, partiellement responsable du problème alimentaire, en ce qu’il nécessite beaucoup d’eau pour croître.
Il ne sera pas non plus fait usage de pesticides chimique et de semences OGM, mais de méthodes naturelles de fertilisation et de protection des plantes ainsi que de semences locales sélectionnées par l’expérience et la sagesse des agriculteurs acquise avec le temps.

L’équipe des « nouveaux cultivateurs », composée de personnes d’expériences et d’âges divers, s’est mise au travail avec enthousiasme et communauté de vues.
Le nom choisi pour le jardin est : « Mbeu kwa Ufulu » (ce qui signifie : Semences de liberté).

Terre libre de tout pesticide, de toute semence OGM ; femmes et hommes de ce merveilleux pays libres de la faim et de l’absence d’espérance.

Semences de liberté qui préparent un avenir meilleur en partant d’une grande richesse : les gens et la terre africaine.

 

 

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Cette page est aussi disponible dans: itItaliano enEnglish pt-brPortuguês esEspañol