In Maputo,Mozambico,News

Mozambique : inauguration du Centre de nutrition de Matola ”O Pais do Arco Iris“ et du Centre DREAM pour les enfants de Maputo

Le 15 juillet, le programme DREAM et le Mouvement du Pays de l’Arc-en-ciel ont voulu fêter les inaugurations des deux nouveaux centres : le Centre de nutrition et le Centre DREAM pour les enfants malades du VIH.

Le Centre de nutrition de Matola se compose de trois grandes constructions de style africain caractérisées par de grands toits de paille et meublées de tables et de chaises. Le Centre comporte également une grande cuisine constituée de deux espaces pour la préparation des repas, d’une salle pour laver les casseroles et la vaisselle, de deux magasins.

Une petite construction est par ailleurs destinée aux bureaux et au dispensaire, tandis qu’une autre structure héberge une école dotée de trois salles de classe.

Le Centre accueille environ 700 enfants quotidiennement pour le déjeuner, aide et vérifie leur assiduité à l’école, prend soin de leur santé et se soucie d’assurer leur inscription sur les registres d’Etat civil.

 

La coordination et la gestion du Centre sont prises en charge par les volontaires de DREAM, épaulées par les scouts de la paroisse voisine de San Gabriele.

Andrea Riccardi, Maria Da Luz Guebuza, épouse du président de la République du Mozambique, la Ministre des femmes et de l’action sociale, le maire de la ville et d’autres représentants des ONG et de la diplomatie, ainsi qu’une délégation de la Communauté de Rome et d’autres pays étaient présents à l’inauguration.

Le Centre DREAM pour les enfants affectés par le VIH a été inauguré ensuite.
Cette structure est située au centre de la ville de Maputo, dans une ancienne villa portugaise, qui héberge, depuis aujourd’hui, un hôpital de jour moderne équipé de dix salles de consultation, d’une salle pour les prélèvements, d’une autre pour le test et le conseil, d’une pharmacie, d’un laboratoire de biologie moléculaire de pointe d’une surface de 300 mètres carrés et d’un centre clinique destiné à la prévention de la transmission verticale. La nécessité de doter le pays d’un nouveau centre spécifiquement réservé au traitement du SIDA en pédiatrie, afin de sauver le plus grand nombre d’enfants possible, a poussé le programme DREAM à crée

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail