• Via di San Gallicano, Rome, Italy
  • (39) 06 8992225
  • dream@santegidio.org

Category Page: Mozambico

Maputo, Mozambique – Une fête de Noël pour les enfants en traitement au centre DREAM de Machava

 

Le 21 décembre dernier, un jeudi, jour habituellement consacré au soin des enfants dans le centre DREAM de Machava, au Mozambique, a été une journée vraiment particulière.

Les enfants en traitement avec la thérapie antirétrovirale avaient été invités pour une fête de Noël et absolument tous sont venus, accompagnés qui par sa mère, qui par sa grand-mère, qui par ses frères ou ses sœurs plus âgés, chacun ayant revêtu son plus bel habit, celui des grandes occasions.

 

Le jardin était décoré pour la fête ; les volontaires et les employés du centre portaient des bonnets de Père Noël, pour la joie des participants.

A la fin des réjouissances, chaque enfant a reçu un cadeau choisi en fonction de son âge et un colis alimentaire pour permettre aux familles de fêter le jour de Noël.

 

Les jouets offerts aux enfants sont le fruit de dons faits par de nombreuses familles de la communauté musulmane de Maputo, que Madame Nurjia, directrice clinique du centre, a impliquées dans un élan de solidarité, en faveur des enfants malades et pauvres dont prend soin le programme DREAM.

Du reste, la force de DREAM tient également dans sa capacité de communiquer et de transmettre un esprit de solidarité avec les plus pauvres. D’autres personnes s’impliquent, contaminées par le bien, séduites et gagnées par le désir de construire quelque chose de bon, un futur meilleur pour elles-mêmes et pour les autres.

Sauvegarder le futur de nombreux enfants, assurer les lendemains du Mozambique et de l’Afrique, est un défi important que des hommes et des femmes de toutes les religions veulent et savent relever.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Mozambique : cycle de formation DREAM à Maputo pour les volontaires et les éducateurs sanitaires de base

Immédiatement après la clôture du 9ème cycle de formation DREAM, du 23 au 27 octobre derniers, s’est déroulée à Maputo, toujours au Centre des Congrès Kaya Kwanga, la 5ème formation DREAM pour les volontaires et les éducateurs sanitaires de base (le quatrième de ce genre au Mozambique).

 

 

La validité de l’attestation délivrée à l’issue du stage a été reconnue pour la première fois à tous points de vue par le Ministère de la Santé mozambicain.

 

 

 

 

La formation s’adressait non seulement aux volontaires et aux éducateurs sanitaires de base du programme DREAM, oeuvrant dans les différents centres du pays, mais aussi à un groupe de scouts qui apporte son aide dans le Centre nutritionnel de Matola, aux volontaires d’autres associations gouvernementales et non gouvernementales, ainsi qu’à un certain nombre de fonctionnaires du Ministère des Affaires étrangères mozambicain (le Ministère est en train d’organiser un noyau de référence VIH pour ses propres personnels et a demandé à DREAM d’apporter un appui à leur formation).

 

 

 

 

 

Au Mozambique, une soif de connaissance et de formation grandit en effet, relative aux problématiques de la diffusion du SIDA et, de manière plus générale, de l’éducation sanitaire. Rares sont les structures qui, comme DREAM, sont en mesure de donner une réponse à une telle demande.

 

 

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Mot de remerciement au terme du dernier cycle de formation DREAM

Très honorable Professeur Narciso, Révérendes sœurs et chers frères de la communauté de Sant’Egidio, Mesdames et Messieurs collaborateurs du projet DREAM, qu’il nous soit permis en notre nom personnel et au nom de tous les participants de cet atelier, vous témoigner nos reconnaissances et gratitudes au terme de cette formation théorique sur l’approche diagnostique, thérapeutique et nutritionnelle des personnes vivant avec le VIH/SIDA à travers les différents modules pour médecins, laborantins et coordinateurs.

En effet, depuis ce 11 Octobre, vous n’avez ménager aucun effort pour nous porter au cœur des réalités liées à l’infection à VIH. Au cours de ces jours, certes, nous avons pris conscience d’une autre dimension du VIH qui sévit au sein de notre population; le fléau du VIH/SIDA n’est pas en fait un simple problème de santé mais plus en encore une VERITABLE CRISE DE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE NOIRE
D’autre part, les résultats de DREAM viennent de mettre en cause les idées erronées selon les quelles la thérapie antirétrovirale ne serait pas applicable en Afrique pour des raisons que nous préférons taire Ceci constitue un défi que la communauté Sant’Egidio lance aux décideurs des programmes de lutte pour l’ Afrique.

Nous avons remarqué la présence de Dieu au sein des activités, Ce Dieu Amour, Vérité et Justice: Amour qui s’exprime par la qualité et l’intérêt du ce projet, Vérité à travers un protocole basé sur des arguments scientifiquement vérifiables, Justice qui veut que tous les hommes, du Nord au Sud, bénéficient de la même attention.

Avant de terminer notre propos, nous vous promettons déjà que nous allons poursuivre la lutte dans nos pays respectifs tout tissant au bout de votre corde.

Nous voudrions une fois encore remercier la communauté Sant’Egidio à travers le programme DREAM.
Nous demandons à la communauté internationale de porter mains fortes à cette judicieuse oeuvre à travers un appui en matériels et médicaments essentiels.

Si vous contribuez, nous vivrons tous.
Merci beaucoup

Pour les Participants

Dr. Jean-Pierre BASAKE KALEMA

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Mozambique : inauguration du Centre de nutrition de Matola ”O Pais do Arco Iris“ et du Centre DREAM pour les enfants de Maputo

Le 15 juillet, le programme DREAM et le Mouvement du Pays de l’Arc-en-ciel ont voulu fêter les inaugurations des deux nouveaux centres : le Centre de nutrition et le Centre DREAM pour les enfants malades du VIH.

Le Centre de nutrition de Matola se compose de trois grandes constructions de style africain caractérisées par de grands toits de paille et meublées de tables et de chaises. Le Centre comporte également une grande cuisine constituée de deux espaces pour la préparation des repas, d’une salle pour laver les casseroles et la vaisselle, de deux magasins.

Une petite construction est par ailleurs destinée aux bureaux et au dispensaire, tandis qu’une autre structure héberge une école dotée de trois salles de classe.

Le Centre accueille environ 700 enfants quotidiennement pour le déjeuner, aide et vérifie leur assiduité à l’école, prend soin de leur santé et se soucie d’assurer leur inscription sur les registres d’Etat civil.

 

La coordination et la gestion du Centre sont prises en charge par les volontaires de DREAM, épaulées par les scouts de la paroisse voisine de San Gabriele.

Andrea Riccardi, Maria Da Luz Guebuza, épouse du président de la République du Mozambique, la Ministre des femmes et de l’action sociale, le maire de la ville et d’autres représentants des ONG et de la diplomatie, ainsi qu’une délégation de la Communauté de Rome et d’autres pays étaient présents à l’inauguration.

Le Centre DREAM pour les enfants affectés par le VIH a été inauguré ensuite.
Cette structure est située au centre de la ville de Maputo, dans une ancienne villa portugaise, qui héberge, depuis aujourd’hui, un hôpital de jour moderne équipé de dix salles de consultation, d’une salle pour les prélèvements, d’une autre pour le test et le conseil, d’une pharmacie, d’un laboratoire de biologie moléculaire de pointe d’une surface de 300 mètres carrés et d’un centre clinique destiné à la prévention de la transmission verticale. La nécessité de doter le pays d’un nouveau centre spécifiquement réservé au traitement du SIDA en pédiatrie, afin de sauver le plus grand nombre d’enfants possible, a poussé le programme DREAM à crée

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Mozambique – Fête au centre nutritionnel de Matola à l’occasion de la Journée nationale de l’enfance

Le 1er juin dernier, Journée nationale de l’enfance au Mozambique, 600 enfant de Matola, âgés de 6 mois à 14 ans, ont participé à la fête du centre nutritionnel géré par la Communauté de Sant’Egidio.

L’animation a été préparée par les femmes volontaires du Programme DREAM, en collaboration avec les scouts mozambicains qui apportent tous les jours leur aide bénévole pour les activités avec les enfants du centre.

La projection d’un dessin animé en premier, puis un goûter pour terminer ont scandé le programme de ce qui a été une journée de joie, une occasion précieuse pour des centaines d’enfants qui vivent dans des conditions difficiles, en particulier pour de nombreux mineurs séropositifs en traitement au centre DREAM local.

Ce fut assurément une journée inhabituelle pour des enfants africains auxquels on nie souvent le droit à la santé, à une alimentation adéquate et à une instruction de base.

   

Les femmes volontaires de ” Mulheres para o DREAM”, qui travaillent pour assurer aux enfants de Matola les traitements nécessaires et pour faire en sorte qu’ils puissent recevoir l’apport nutritionnel dont ils ont besoin pour grandir, ont aussi voulu créer un espace de jeu et de récréation. En effet, cette “première” est seulement le début d’une intense programmation cinématographique qui impliquera les petits hôtes du centre tous les quinze jours.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Maputo: rencontre avec 300 jeunes sur le thème « Les médias et le SIDA »

Le 24 mai dernier, le Conseil municipal de Matola – la ville satellite de Maputo où DREAM est présent depuis des années avec une structure qui s’occupe de la prévention verticale de la transmission au VIH et un centre de nutrition qui soutient l’alimentation et l’adoption à distance de centaines d’enfants – a organisé une journée d’approfondissement sur le SIDA. Cette journée était axée autour d’une assemblée ouverte qui avait pour thème « Les médias et le SIDA », à laquelle la Communauté de Sant’Egidio a été invitée.

La rencontre était présidée par le maire de Matola, Monsieur Tembe. Outre les représentants de DREAM, diverses associations et moyens de communication locaux ont pris la parole devant un parterre de 300 personnes, dont une majorité de jeunes.
Le débat s’est focalisé sur l’importance que revêtent les médias pour une communication correcte sur les thématiques relatives à une maladie qui reste entourée d’un fatalisme et une stigmatisation encore très marqués. L’intervention de DREAM a voulu souligner justement combien l’on a besoin d’un type de communication complet et correct, qui ne vise pas à terroriser les destinataires du message, mais qui les pousse plutôt à réfléchir, les informant de la possibilité d’un traitement et leur donnant à la limite l’adresse du centre de santé le plus proche.

On a donné l’exemple des grands panneaux publicitaires que l’on voit dans tout Maputo avec l’inscription LE SIDA TUE! On a fait remarquer avant tout combien cette affirmation n’est pas exacte, combien aussi les résultats du programme DREAM en témoignent : on peut être séropositif et vivre bien et longtemps, si l’on est soigné. Il a été souligné en outre combien un message désespéré peut susciter de l’affolement sans pour autant favoriser une réelle prévention : le seul objectif atteint est d’augmenter la stigmatisation et de répandre la peur d’affronter le problème de manière rationnelle, en effectuant par exemple le test.
Quel type de communication choisir alors ? La proposition de DREAM a consisté à miser sur un message désignant les personnes séropositives comme des « personnes normales qui mènent une vie normale”, et surtout à insister sur la réelle possibilité d’une réponse thérapeutique efficace au SIDA, pour pousser justement les gens à vouloir connaître, sans peur, leur état de santé, avec une perspective d’espoir et non de condamnation à mort.

Le maire de Matola a accueilli positivement les observations et propositions de DREAM. Il a fait savoir qu’il ferait retirer de Matola les panneaux publicitaires évoqués ci-dessus, et a promis qu’il contribuerait en personne à donner plus d’informations : il se rendra au centre DREAM de Machava avec la chaîne de télévision STV pour réaliser un petit reportage dans lequel il demandera lui-même à faire le test. 
 

 

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail